Coup de projecteur sur les cyber-risques en 2018

03/05/2018

Les cyber-risques figurent en tête de liste des principaux risques qui guettent les entrepreneurs en 2018. C’est ce qui ressort clairement du baromètre des risques d’Allianz. Pourtant, ce même sondage révèle que bon nombre d’entrepreneurs sous-estiment ce genre de risques. Heureusement, vous pouvez facilement vous en protéger.

Baromètre

1 911 experts du risque de plusieurs dizaines de pays ont rempli l’enquête qui a permis d'établir le baromètre des risques 2018 d’Allianz. Chiffre notable : pas moins de 43 % indiquent que les cyber-risques figurent parmi les trois principaux risques auxquels sont exposées les entreprises en 2018. Ce chiffre ne s’élevait qu’à 29 % l’année dernière.

Beaucoup de répondants craignent, par exemple, l’impact du « ransomware » ou rançongiciel ou d'une fuite de données, mais aussi les erreurs commises par les travailleurs ou les problèmes techniques susceptibles d’entraîner une défaillance.

Autre chiffre remarquable : l’enquête démontre aussi que 54 % des sondés estiment que les cyber-incidents constituent actuellement le risque d’entreprise le plus sous-estimé.

Ça se passe près de chez vous

Les cyber-attaques sont malheureusement plus courantes que vous ne le pensez. Au milieu de l’an dernier, bon nombre d’ordinateurs et d’entreprises à travers le monde ont été touchés par un type de ransomware dangereux, qui bloquait immédiatement toutes les données et tous les fichiers.

Plusieurs entreprises belges en ont déjà été victimes. Une fois les données bloquées, les hackers exigent une rançon en « bitcoins » (une monnaie numérique). Si l’utilisateur ne paie pas dans le délai indiqué, les cyber-criminels menacent d’effacer tous les fichiers.

Optez pour une police sur mesure

Heureusement, vous pouvez vous couvrir contre les cyber-risques. ADMB Assurances vous conseille dans la recherche d’une police sur mesure.

Sitemap