3 bonnes raisons d’optimiser encore votre pension individuelle en 2017

05/12/2017

L’accord d’été du gouvernement Michel définit entre autres que l’impôt des sociétés soit réformé à  partir de 2018. Cette modification est une bonne nouvelle pour vous et votre société.

Mais beaucoup de choses changent aussi pour l’accord de pension individuel (API) qui est financé par votre société. 

Trois changements importants

  1. Le tarif des impôts diminue pour toutes les sociétés à partir de l’exercice 2019. Cela signifie que la déduction d’une prime “backservice” ou une prime annuelle plus élevée pour l’exercice 2018 (paiement de la prime en 2017) donnera une économie d’impôt plus élevée que si vous aviez payé le même montant en 2018.
  2. Les primes supérieures à 31 112 € (2017) sont soumises à la contribution Wyninckx- Sur le montant de la prime qui dépasse ce seuil, vous devez payer une cotisation de 1,5 %. Cette cotisation serait doublée, avant la réforme de 2019.  
  3. Le seuil de constitution de la pension complémentaire professionnelle est défini par la règle des 80 %. Plus simplement, cette règle définit que la pension totale (pension légale + pension complémentaire) ne peut être supérieure à 80 % de la rémunération annuelle brute de la dernière année d’activité avant la prise de la pension. La règle des 80% sera réformée à l’avenir et le législateur pense sérieusement à remplacer « la rémunération annuelle brute » de la dernière année d’activité par une rémunération moyenne calculée sur une période plus longue qu’un an. Une telle mesure signifie moins de possibilités de constitution d’une pension complémentaire via votre société.

Optimisation de votre accord de pension en 2017

Voulez-vous la sécurité et avez-vous encore une marge de manoeuvre dans la règle des 80 %, le mieux est de décider encore cette année d’une augmentation de votre accord de pension. Avez-vous encore des questions concernant votre pension complémentaire ? Contactez alors les spécialistes de la pension d’ADMB Assurances.

Sitemap